Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 08:00

3

Lors des dernières soldes, j'ai craqué sur ce kit Forest Pearls de Panduro pour réaliser 2 bracelets.

Sauf que mes poignets étant assez fins, j'ai pu en réaliser 3 ! Tous semblables à une exception près : la perle ou la breloque se trouvant au centre.

Et en ce jour d'élection, vous avez fait votre choix entre mes 3 "candidats" ? ;-)

Repost 0
Published by chrystel - dans Divers
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 06:00

Vous avez déjà vu ces silhouettes Artemio sur le tableau réalisé pour mon fils, mais dans chaque paquet, il y avait 3 cabines téléphoniques et 3 bus.

Avec les 2 restants de chaque paquet, après les avoir peintes en rouge et en noir (les roues des bus et les lettres des cabines téléphoniques) , j'ai collé au dos de chacune une feuille de papier à dessin noir (ou blanc sous le mot téléphone) puis un magnet.

Et voilà des magnets "so british" !

Repost 0
Published by chrystel - dans Divers
commenter cet article
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 06:00

Dans la chambre de mon fils, il restait un pan de mur inoccupé. Mais je ne trouvais pas "LE" tableau qui y aurait eu sa place. Jusqu'à ce que je vois un tableau aux bonnes dimensions mais empli de vue de New-York et à l'horizontale !

Ni une ni deux, je le prends et commence à le démonter et là, le drame ! Je brise la vitre qui était collée au cadre. Heureusement que le Castorama à proximité de chez moi propose la découpe de verre !

Mais cela ne m'a pas empêché d'insérer des feuilles issu d'un bloc déco Destination Londres de Toga dans les emplacements prévus à cet effet.

Et pour finir le tout dans 2 des angles, j'ai collé au scotch double-face des silhouettes de cabine téléphonique et de bus Artemio préalablement peintes.

Repost 0
Published by chrystel - dans Divers
commenter cet article
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 08:09

Lors de la dernière édition de l'Aiguille en Fête, j'ai participé à une animation pour customiser le sac du salon grâce à de la peinture textile et des pochoirs d'A deux mains.

Tout en le faisant, je me disais que c'est une activité manuelle qui devrait plaire à ma fille. J'ai donc acheté un pochoir chat ainsi que 2 bouteilles de peinture à tissu (grise et noire) et un pinceau spécial.

Ne me restait plus qu'à acheter un T-shirt, ce qui fut fait quelques jours plus tard chez Camaieu.

Et voilà le résultat après quelques minutes de concentration !

 

Repost 0
Published by chrystel - dans Divers
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 06:56

Je ne vous parlerai pas ici d'une mini-collection fait par un grand couturier pour une marque plus abordable, mais de capsules de bouteille de champagne également appelées plaques de muselet.

La plupart d'entre elles servent l'image de marque des maisons de champagne et protègent le bouchon du muselet.

Mais qu'en faire une fois la bouteille vide ? Des magnets, pardi ! Il m'a juste suffi de coller des aimants légèrement bombés à la colle néoprène sur mes plaques pour en faire d'élégants magnets.

Repost 0
Published by chrystel - dans Divers
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 09:00

WC

Lors du dernier salon Créations & Savoir-Faire en novembre dernier, j'ai craqué sur les produits proposés par les frères Castells implantés non loin de Barcelone.

Je leur ai donc acheté une plaque ovale, les lettres W et C ainsi qu'une silhouette de toilettes.

Après un coup de peinture grise sur la plaque et le collage des 3 éléments, voici la nouvelle décoration de mes toilettes !

Repost 0
Published by chrystel - dans Divers
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 10:43

Voilà 2 décorations de Noël que je n'ai pas eu le temps de faire avant la date fatidique.

Mes étoile et flocon proviennent de chez Sostrene Grene, boutique que je visite très régulièrement. Il s'agit en fait de perles enfilées sur un fil de nylon et d'un ruban qui sert d'attache.

Mais soyons positifs. Ces décorations sont déjà prêtes pour Noël 2017 !

Repost 0
Published by chrystel - dans Divers
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 07:14

Bien que non croyante et donc non pratiquante, je voue une passion pour les crèches, symboles de Nativité, s'il en est !

J'en ai d'ailleurs plusieurs achetées au fil du temps que je ressors à chaque Noël. Mais chez moi, le petit Jésus est installé avant même le 25 décembre !

Cette année, en consultant Pinterest, j'ai eu l'idée d'en réaliser d'une. Pour cela, rien de plus simple ! Un papier nervuré un peu épais pour imprimer un dessin, quelques feutres pour colorier la scène, 5 bâtonnets de glace, une étoile et un fil dorés et le tour était joué !

Repost 0
Published by chrystel - dans Divers
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 06:57

J'avais admiré des "dreamcatcher" (ou attrape-rêves) lorsque j'ai vécu à Montréal dans une petite boutique du Vieux Montréal spécialisée dans les articles amérindiens.

Plus récemment, j'en ai vu d'autres lors de l'exposition Indiens des plaines au Musée du Quai Branly en 2014 et également lors de la foire de Domont où une dame en vendait de toutes sortes en septembre dernier.

Après un petit tour sur Pinterest, j'ai eu envie d'en réaliser un à mon tour. Et depuis mes congés de décembre dernier, c'est chose faite !

Il est composé d'un cercle en métal de Sostrene Grene, d'un morceau de dentelle offerte par une cousine de ma maman et de divers rubans et dentelles conservés au fil des ans.

Maintenant, mes nuits seront toujours belles 😉 

 

 

Capteur de rêves

Dans certaines cultures amérindiennes, un capteur de rêves ou attrape-rêves (en anglais : dreamcatcher) est un objet artisanal d'origine ojibwé (appelé asubakatchin ou bawajige nagwaagan dans cette langue) composé d'un cerceau, généralement en saule, et d'un réseau de fils en forme de filet. Les décorations qui le composent sont différentes pour chaque capteur de rêves. Selon la croyance populaire, le capteur de rêve empêche les mauvais rêves d'envahir le sommeil de son détenteur. Agissant comme un filtre, il capte les songes envoyés par les esprits, conserve les belles images de la nuit et brûle les mauvaises visions aux premières lueurs du jour.

Fonction

Dans la culture amérindienne, les capteurs de rêves sont accrochés du côté où le soleil se lève, afin que la lumière du jour puisse détruire les mauvais rêves qui se sont installés dans les perles et les fils de la toile.

De nombreuses légendes, issues de différentes tribus expliquent l'origine et le fonctionnement du capteur de rêves. Elles ont souvent de nombreux points communs entre elles : le capteur de rêves a été transmis aux Hommes lors d'un rêve, l'araignée, sous forme animale ou de divinité intervient souvent, l'enseignement du dreamcatcher est transmis en retour de la protection d'une araignée, ...

On retrouve désormais le capteur de rêves dans l'artisanat de la plupart des cultures nord-amérindiennes.

Selon la culture huronne, les humains font tous partie du Grand Esprit, créateur de la nature et des hommes. Celui-ci nous suggère des rêves afin que nous puissions mieux nous comprendre. Le rêve est le véhicule qui permet l'échange entre l'Homme et le Grand Esprit. Toujours selon cette culture, le rêve est l'expression des besoins de l'âme. Il est aussi primordial de satisfaire les besoins de l'âme que ceux du corps. Le rêve permet de se libérer. Il assure l'équilibre. Si on écoutait la démarche que les rêves nous proposent, on comprendrait beaucoup mieux les besoins de l'âme.

Le capteur de rêves est utilisé pour aider à contrôler les rêves, dans la mesure où l'on peut contrôler ses pensées, sa vie. À l'origine, il était destiné aux enfants qui faisaient de mauvais rêves. Il s'agit d'un petit cerceau fait d'une branche d'arbre. Dans ce cerceau, est tissé un filet de la forme d'une toile d'araignée comportant un trou au centre. Pendant la nuit, les mauvais rêves resteront pris dans le filet, pour être brûlés par les premières lueurs du jour. Les beaux rêves passeront à travers le trou du centre pour être conservés dans les plumes installées autour du cerceau.

Mythes : Légende huronne du capteur de rêves

Il y a bien longtemps, lorsque le monde était encore jeune, dans un village autochtone, un Amérindien dormait avec ses frères et ses sœurs dans leurs maison longue.

Un jour, l’homme partit à la chasse pour aller chercher le repas pour les prochaines lunes. Il partit loin, afin de trouver un orignal s’abreuvant d'eau de source pure coulant de la montagne. Il traversa rivières et fleuves avec courage et détermination, sans apercevoir de chevreuils, ni d’orignaux dans les environs. Il décida alors de partir vers une montagne, songeant que le repas allait bientôt être servi. En chemin, il aperçut une grotte immense dans laquelle pouvait se trouver n’importe quelle bête. Il y entra en y projetant tous ses espoirs.

Dans la grotte, l’orignal était absent. A la place un esprit malveillant s'y trouvait. L’homme se sentit mal, certain d'une sombre présence dans ces profondeurs. C’est alors qu’une bête surgit. Des yeux couleur de sang, un poil noir comme la nuit, un museau retroussé et des crocs prêts à mordre la chair. L’homme sursauta et s'enfuit, paniqué, abandonnant son arc derrière lui, avec une minuscule lueur d’espoir de rester en vie.

De retour au village, l’homme avait les bras vides. Pas de nourriture, ni d’armes pour chasser d’autres bêtes. Et il était terrorisé à l’idée de retourner à la chasse.

Le soir-même, il n’arriva pas à trouver le sommeil. Des qu’il s’endormait, il voyait encore ces deux yeux couleur de sang le fixer et la bête au poil noir prête à le dévorer. Le soir suivant, il essaya à nouveau de dormir, mais sans résultat. Nuit après nuit, lunes après lunes, l’homme ne pouvait plus dormir sereinement. L’esprit de la bête aux yeux de sang le hantait. Plusieurs soleils passaient et rien ne changeait.

Une nuit, l’homme se leva après un cauchemar. Il sortit du village et partit vers la forêt. Mais, exténué, il s’endormit sur le sol couvert de branchages.

Le lendemain à l’aube, l'homme se réveilla impressionné : il n’avait fait aucun cauchemar. Il leva les yeux et aperçut une toile d’araignée où perlait la rosée du matin.

L'homme s’endormit toujours près de la toile qui, au matin, s'illuminait des rayons du soleil.

Puis, il raconta cette histoire à son peuple, qui adopta cette technique.

Wikipedia

Repost 0
Published by chrystel - dans Divers
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 09:55

Depuis plusieurs mois, j'admirais les constructions nanoblock dans le magasin Cultura de La Défense où je me rends régulièrement.

Alors, quand j'ai vu ce bonhomme de neige, j'ai craqué !

A côté de lui, vous pouvez "admirer" mon Père Noël construit dans le Lego Store de Paris-Les Halles grâce aux éléments trouvés dans la tour "Crée ta mini-figurine".

 

Repost 0
Published by chrystel - dans Divers
commenter cet article